Grand Chelem Marathon

Un défi unique pour une cause unique : Un marathon sur chaque continent au profit des enfants malades.

Espace au naturel

APPROCHE AU NATUREL

La naturopathie associe de nombreuses méthodes dites « douces » telles que la réflexologie, la phyto-aromatologie, la prise de compléments alimentaires, les techniques manuelles, techniques respiratoires… Ces différentes méthodes s’appuient sur les trois principes fondamentaux d’une vie saine que sont : une alimentation bien choisie, une pratique d’exercices physiques et une gestion du stress. Ces trois principes fondamentaux rassemblent des notions de base,  applicables à tous mais aussi, des notions spécifiques, adaptées et individualisées en fonction du bilan vital et de l’objectif recherché par chacun.

Approche au naturel Approche au naturel

C’est cette logique que nous suivons dans la préparation de notre défi sportif. Pour cela, nous avons tous les deux fait notre bilan vital et en fonction des conditions propres à chaque marathon, nous avons choisi les techniques les plus adaptées.

Je vous propose  dans cette rubrique de découvrir des notions de base valables pour tous en terme d’hygiène alimentaire, ainsi que la description succincte des différentes techniques. Si vous souhaitez allez plus loin et connaitre les différentes techniques choisies pour chaque défi sportif, il suffit de nous rejoindre dans la rubrique : Expédition en cours.

Sourire : Les trois premières techniques (l’hygiène alimentaire, l’activité physique et la gestion du stress) sont indispensables pour maintenir et préserver notre capital santé. Alors cliquez sur elles en premier !

L'hygiène alimentaire

L’alimentation est notre source essentielle d’énergie. Son adaptation à chaque individu et l’importance de la qualité des aliments en font un moyen majeur de préserver voire d’améliorer notre capital santé.

Loin de moi l’idée de vous dicter ce que vous devez trouver dans votre assiette chaque jour ! Le meilleur guide c’est vous et plus précisément votre ressenti corporel (N’avez-vous jamais senti vos papilles frémir à l’évocation du foie gras ?). De même une omelette aux œufs frais peut être un régal pour vous ou un tsunami pour le foie qui ne tolère plus les œufs !

De plus, il existe un facteur essentiel pour l’équilibre nerveux et digestif, facteur qu’on oublie trop souvent : le plaisir ! Prendre un apéritif entre amis n’a pas la même saveur que boire tout seul dans son canapé devant la télé !

Est-ce à dire qu’il faut raisonner uniquement plaisir au détriment de la qualité des aliments ? Non, bien entendu ! Les deux se complètent à merveille. Ainsi adopter une alimentation saine et naturelle est source de saveurs variées et de plaisirs nouveaux. Celle-ci n’empêchant pas les petits écarts lors d’un repas, surtout s’ils sont pris dans la convivialité !

Selon sa nature et sa qualité, l’alimentation permet à l’organisme de manifester tout son potentiel vital, source de bien être, de dynamisme et de santé, ou bien au contraire génère des déchets et des surcharges dont l’organisme souffrira.

l'hygiène alimentaire l'hygiène alimentaire

 

Une digestion performante permet de réaliser cette formidable alchimie de la vie : puiser l’énergie et la vitalité des aliments pour nous les rendre disponibles. Permettre que l’assiette de pates au pistou dégustée le midi fasse fonctionner les muscles des jambes pour l’entrainement du soir !

D’une manière générale, retenez que plus un aliment est transformé, moins il est assimilable par l’organisme et donc moins les muscles seront performants lors de votre randonnée en montagne. Au contraire, les aliments crus, frais, vivants, iront toujours dans le sens d’une fonction métabolique plus performante et vous permettront d’atteindre le sommet sans effort (ou presque !)

 

ALIMENTS FRAIS , NON RAFFINES

Il est essentiel de retrouver la qualité des aliments ayant poussé en accord avec les lois de la vie, c'est-à-dire sans engrais, sans pesticides ou autres produits chimiques. Ces traitements sont très nocifs pour l’organisme de par leur apport de poisons mais aussi par les modifications génétiques qu’ils imposent aux aliments et qui se répercutent sur l’être humain.

Sourire : Si vous achetez des fruits ou légumes non issus de l’Agriculture Biologique, vous pouvez les tremper dans de l’eau froide, la veille au soir, de leur consommation pour éliminer le maximum de résidus.

Consommer des fruits et des légumes de saison, le plus frais possible, cultivés selon un mode de culture biologique, nous apporte une multitude de bienfaits : des fibres pour le bon fonctionnement intestinal, des substances (enzymes, vitamines et minéraux),  qui jouent un rôle dans la stimulation du système immunitaire ou dans la prévention des maladies cardio-vasculaires par exemple. Il est aussi vivement conseillée d’augmenter progressivement sa consommation de légumes (crus ou cuits), de fruits frais, secs et oléagineux, de redécouvrir association céréales/légumineuses qui est la base de l’alimentation de nombreuses sociétés humaines traditionnelles.

l'hygiène alimentaire l'hygiène alimentaire

Remplacer peu à peu tous les aliments raffinés et traités par des aliments complets et semi complets issus de l’agriculture biologique permet de retrouver le véritable potentiel de chaque aliment et de ne pas faire souffrir inutilement, notre système digestif. Ainsi, les huiles de 1ère pression à froid, le sel gris, le sucre roux de canne, les céréales complètes ou semi complètes (riz complet, pates semi complètes, quinoa, pain…) et les légumineuses (lentilles vertes, pois chiches, haricots) viendront colorer vos placards et surtout vos assiettes.

l'hygiène alimentaire l'hygiène alimentaire

Sourire : Ne jetez pas dès aujourd’hui tous les aliments de vos placards. Finissez-les et introduisez progressivement les autres. Cela fera du bien à votre budget et aussi à votre organisme qui ne comprendrait pas un changement trop brutal d’alimentation.

 

LES MATIERES GRASSES

D’une manière générale, notre alimentation moderne est trop riche en graisses saturées (beurre, fromage, huile raffinée, viande…). Ces graisses sont mal tolérées par l’organisme et viennent s’accumuler sur les parois artérielles favorisant les troubles cardio-vasculaires.

De plus, l’élevage intensif moderne des animaux engendre des graisses nocives pour notre organisme au niveau des viandes et des sous produits animaux (lait, fromages…) car ils contiennent des antibiotiques, des herbicides, des hormones…

Les sous produits animaux (le lait, le beurre, la crème, les fromages) consommés de manière excessive, sont générateurs de problèmes hépatiques et biliaires. Leur richesse en calcium qui semble peu assimilable par l’organisme génère paradoxalement des fuites calciques importantes induisant une déminéralisation progressive jusqu’à l’ostéoporose.

De nombreux problèmes infectieux et inflammatoires se trouvent souvent réduits voir stoppés par une baisse de la consommation de lait et de ses dérives (fromages, yaourts…).  Pour ma part, c’est en réduisant fortement les produits laitiers de vache que mes allergies se sont envolées. Cela ne veut pas dire pour autant que je ne mange jamais de tartiflette ni de beaufort d’alpage l’été en montagne !

Cependant, certaines graisses sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme et bannir toutes les graisses de son alimentation revient à mettre en péril son équilibre. 

l'hygiène alimentaire

Les « bonnes » graisses dites insaturées se trouvent dans les huiles végétales extraites par première pression à froid.  Elles sont riches en oméga 9 (acides gras mono insaturées) comme l’huile d’olive ou en oméga 3 et/ou 6 (acides gras poly insaturés) comme l’huile de lin, de carthame, de colza, de sésame, de noix. Elles apportent à l’organisme les éléments indispensables à son fonctionnement et notamment au niveau cérébral.

 Sourire : Pour préserver la qualité de vos huiles contenant des oméga 3 et/ou 6, conservez les au froid. Consommez les crus. Ne les chauffez pas car elles deviennent alors toxiques.


LES PROTEINES.

 Les produits et sous produits animaux sont source de protéines indispensables à la construction et au renouvellement des tissus. On peut varier ces apports en consommant d’autres aliments dont la valeur protéique est tout aussi intéressante : poissons, œufs frais de ferme ou bio, protéines végétales issues de la transformation de soja ou de céréales (tofu, tempeh, tamari, miso), ou légumineuses associés à une céréale.

Sourire : Associez riz/lentilles, semoule/pois chiches...apportent les protéines nécessaires à l’organisme. Respectez les proportions ¾ céréales pour ¼ légumineuses afin d’éviter les effets montgolfières !


LE SUCRE

Les sucres industriels raffinés sont mis en cause dans de nombreux troubles nerveux et psychiques, ainsi qu’en cas de déséquilibre hépatiques, pancréatiques et de déminéralisation. Ils favorisent la prolifération de bactéries nocives dans la bouche (carie) et de problèmes dans tout le tube digestif (perturbation de la flore intestinale) ce qui peut entrainer des phénomènes inflammatoires et infectieux dans tout le corps fragilisé. Il est préférable de consommer des sucres complexes comme le sucre de canne complet, les malts de riz, le sirop d’agave, la stévia, les fruits secs. L’envie de consommer du sucre provient souvent d’une alimentation non équilibrée et carencée. La consommation régulière de fruits et de céréales complètes (sucres lents) en fait souvent disparaitre le besoin. Quand il m’arrive de m’arrêter devant la vitrine d’une boulangerie et de saliver devant les flans nature, je sais qu’il est temps d’augmenter ma ration de pates ou de riz !

Sourire : Prendre les fruits en dehors des repas permet de limiter les envies de grignotages sucrés et facilite leur digestion.

L’essentiel dans une démarche vers une alimentation plus saine est de cheminer par petits pas sans vouloir tout changer du jour au lendemain. L’important est de rester à l’écoute des sensations de votre corps et de votre plaisir afin de laisser s’exprimer de nouveaux besoins.

Ces notions de base,  applicables à tous doivent être accompagnées  de notions spécifiques, adaptées et individualisées en fonction du bilan vital et de l’objectif recherché par chacun. Ainsi, chacun trouve son équilibre...

L’activité physique

« La vie, c'est le mouvement ». Lorsque le mouvement se ralentit au sein du vivant et tend à l'immobilité du système, tout processus biologique tend à se refroidir, à se scléroser, à se pétrifier puis à mourir.

l'activité physique

Toute la subtilité est de savoir individualiser, de pratiquer l'exercice qui vous correspond le mieux (en fonction du bilan vital effectué et de votre état de santé). Cela peut être de la marche active, de la natation, des exercices de remise en mouvements et de prise de conscience de son corps et pourquoi pas… de la course à pied !

Chacun doit pouvoir pratiquer un sport ou une activité physique qui puisse s’insérer harmonieusement dans l’organisation de tous les jours. Comme en alimentation, c’est la régularité et le juste milieu qui importent.

De plus, pour conserver un corps harmonieux et souple, il est indispensable de faire des étirements qui permettent de dénouer tensions et raideurs accumulés par le stress et les mauvaises postures.

La gestion du stress

Se sentir bien dans son corps permet de se sentir bien dans la tête et vice versa. Le bien être procuré par des disciplines tels que la relaxation, la sophrologie, le yoga , le tai chi…a une action sur le corps et l’esprit. Trouvez quelques instants pour soi permet aussi de mieux gérer le stress de la vie quotidienne.

la gestion du stress

Parfois, lors de stress générés par des conflits professionnels ou familiaux, il est possible d’avoir recours à des techniques dites de thérapies brèves (PNL, EMDR, TCC…) voire des aides psychothérapeutiques. L’important est d’agir avec les bons leviers sur les émotions profondes génératrices de troubles psychiques et physiques.

la gestion du stress

Les techniques respiratoires

La respiration est l’ensemble des échanges entre l’air et notre organisme.

Il a été constaté que plus la fréquence de respiration est lente et plus l’amplitude est élevée chez animal, plus sa longévité est importante. D’où l’intérêt d’apprendre à ralentir sa respiration grâce à des exercices qui l’amplifient et la freinent.

techniques respiratoires

techniques respiratoires

Réapprendre à respirer ou libérer le souffle implique des conséquences profondes sur le corps et l’esprit. Pour ré harmoniser cette fonction vitale divers exercices empruntés au yoga, au Qi gong, à la sophrologie sont utilisées.

Différents outils peuvent optimiser la qualité de l'air respiré : bol d'air jacquier, humidificateur, ionisateurs atmosphériques...

diffuseur HE2

Les techniques manuelles

« L’homme implore la santé auprès des dieux sans toutefois penser que le pouvoir de la conserver est entre ses mains. » Démocrite/Philosophe Grec

Le contact avec la peau est indispensable à la vie, tout autant que se nourrir, boire et dormir. Ce contact est un élixir de longue vie dont nous avons tous besoins pour la santé du corps et de l’esprit.

Outre le bien être, le massage procure également la stimulation de la circulation sanguine, le repos des nerfs fatigués, l’harmonisation des fonctions organiques, la détente des muscles contractés et l’apaisement des douleurs.

Massage

On distingue le massage relaxant (favorisant la gestion du stress, le bien être, le travail sur soi) par des effleurements; le massage détoxicant (permettant l’accélération, du drainage des déchets de l’organisme, une déconnexion du mental, une nettoyage cellulaire) par des massages en profondeur ; le massage revitalisant (vitalogène et harmonisant) par des stimulations réflexes.

Massage

L'hydrologie

L’emploi de l'eau remonte à la nuit des temps (Egypte ancienne, Grèce et Rome antique). 

C'est un système de traitement individualisable comprenant des centaines de variantes (la toilette, les frictions, les bains de vapeur, le sauna, les enveloppements, les jets d'eau, les bains, la marche dans l'eau…). Le choix d’une méthode, la durée de l'application et son intensité sont fonction de chacun.

 Cascade

 L'eau est capable d'amener de grandes quantités de chaleur à une partie du corps (traitement à l’eau chaude) ou, au contraire, d'évacuer rapidement de la chaleur (traitement à l'eau froide).

L’eau chaude améliore la circulation sanguine par vasodilatation (dilatation des vaisseaux sanguins). L’eau froide (ou alternance eau chaude / eau froide) entraine une vasoconstriction (constriction des vaisseaux sanguins) puis  une vasodilatation. La vasodilatation augmente l’assimilation des apports nutritifs, l’évacuation des déchets de l’organisme et améliore la fonction d’élimination de la peau.

Sauna

Les techniques réflexes

Les techniques reflexes mettent en œuvre un système complexe grâce auquel toute stimulation est suivi d’une réponse au niveau de l’organisme. Pour qu’il y ait réflexe il faut un récepteur (la peau et les muqueuses), une voie de transmission (le système nerveux) et un zone cible (muscle, glande, organe, groupe cellulaire).

auriculo thérapie

C’est grâce à ce  réflexe que la réflexologie agit et met en évidence qu’une pression forte sur une zone cutanée influence dans le sens du rétablissement, une structure musculaire et un organe. Par exemple, la stimulation d’un point précis au niveau du pied correspondant à l’estomac permet de diminuer ou d’éliminer la douleur au niveau de l’estomac.

Shiatsu, réflexologie plantaire, auriculo-réflexologie, méridiens sont des techniques réflexes pour stimuler ou réguler un organe ou une fonction. 

Reflexoplantaire

La phyto-aromatologie

Il ne s'agit pas de remplacer un médicament par une plante mais d'intégrer la plante dans les cures naturopathiques au sein d'une stratégie nutritionnelle, détoxicante, revitalisante....

Huiles essentielles

L'actinologie ou utilisation des rayons

Elle consiste à intégrer l'emploi raisonné, hygiéniques ou thérapeutique, des bains de soleil (héliothérapie), des couleurs (chromothérapie) voire des ultraviolets, des infrarouges.

coucher soleil  baignoire chromotherapie

Les techniques énergétiques

Le magnétisme ou transmission de fluide vital par apposition des mains mais également par l'utilisation des aimants ou de divers appareils délivrant des courants bénéfiques pour la santé.

main